8 juil. 2011

Les Mensonges de Locke Lamora (les Salauds Gentilshommes #1)

Locke Lamora est un voleur brilliant. Avec sa bande, les Salauds Gentilshommes, il détrousse sans vergogne les riches habitants de la ville de Camorr, tout en se faisant passer pour un petit voleur minable auprès de Barsavi, le boss de la pègre locale. Mais voila que l’énigmatique Roi Gris se met à assassiner un à un tous les hommes de Barsavi avec la ferme intention de prendre le pouvoir. Et il a décidé que Locke lui serait utile. Contre leur gré, les Salauds Gentilshommes se retrouvent alors embarqués au beau milieu d'une guerre de pouvoir qui pourrait bien leur faire perdre des plumes.


Alors c'est bien?

J'ai vraiment passé un bon moment avec Les mensonges de Locke Lamora. Tout est là. Un héro attachant légèrement looser (mes préférés), un univers ultra riche et plein de promesses, des personnages hauts en couleurs, de l'action, du stress, de l'émotion, de la magie...

Pourtant ce n'était pas gagné d'avance. Les 100 premières pages sont plutôt poussives. L'opération Salvara met très longtemps à se mettre en place et l'auteur nous abreuve de descriptions à longueur de temps. Je déteste les descriptions. Elles ne servent pas à grand chose en général. Pire, elles plombent le rythme du récit. C'est exactement le cas pour Les mensonges de Locke Lamora. Et c'est vraiment dommage, car ce roman aurait pu être parfait si l'auteur s'était maîtrisé un peu.

Je commençais à m'endormir sur mon bouquin quand tout à coup, le miracle. Les choses ont commencé à s'emballer sérieusement. Moi qui avais mis une semaine pour parvenir à bout du premier quart, j'ai dévoré le reste en deux jours. Lynch nous trimballe d'une péripétie à l'autre à la vitesse d'une comète (même s'il ne peut s'empêcher de glisser une petite description de temps en temps le sagouin). On ne sait plus où on en est entre les intrigues à tiroirs et les retournements constants de situations.

Et puis cette ville de Camorr! Une pure merveille! Construite sur les ruines d'une ancienne cité extraterrestre, elle est à la fois hideuse et merveilleuse. Lynch réussit parfaitement à retranscrire l'atmosphère poisseuse de ses bas fonds, ainsi que celle nette et froide des beaux quartiers. Pas grâce à des descriptions, mais à cause de ce qui s'y passe. C'est un endroit d'une extrême violence, où des enfants sont pendus pour le vol d'une simple pièce et où les fêtes s'accompagnent de batailles à mort entre des femmes et des requins. La cité est un personnage à part entière du roman, au même titre que Locke et ses compagnons.

Cette bande est extrêmement sympathique. On s'attache très vite à chacun d'entre eux, avec une petite préférence pour les frères Sanzas de mon coté. On a envie qu'ils réussissent leurs coups, qu'ils se sortent de leurs problèmes... Et bon sang pourquoi on ne voit jamais Sabetha? On peut dire qu'elle ménage son entrée celle là. J'attends avec impatience le moment des retrouvailles entre elle et Locke.

Peut être dans le tome deux....


Livre lu dans le cadre d'une lecture commune sur Livraddict avec : Blackwolf - Ptitetroll - Ellcrys - Lamalal' - Miss Spooky Muffin - Phooka - Plumeline - Setsuka - Taliesin


Titre VF :Les Mensonges de Locke Lamora
Titre VO :The Lies of Locke Lamora
Auteur : Scott Lynch
Genre : Fantaisie
D'où vient il :e book

9 commentaires:

Ptitetrolle a dit…

C'est vrai qu'on peut considérer Camorr comme un personnage à part entière, et c'est l'un des gros points forts du roman !

Taliesin a dit…

Je suis pas d'accord sur les descriptions, en général effectivement elle ne serve à rien, mais ici si tu les enlèves, tu perds justement une partie du charme. Elles sont là pour mettre en place l'intrigue, il ne pouvait quand même pas débuter par l'affaire comme ça direct sans rien expliquer...

BlackWolf a dit…

C'est marrant j'ai pas du tout ressenti ce sentiment d'ennui dans les cent premières pages. En tout cas un excellent livre.

Ceinwin a dit…

@Ptitetrolle : totalement! j'ai vraiment accroché à cette ville, mais je suis pas sure que j'aurais aimé y habiter, un peu trop violente pour moi.

@Taliesin : je comprends et je ne dis pas qu'il aurait fallu les supprimer totalement. Par exemple, la description du jardin du maitre d'arme (dont j'ai oublié le nom) est superbe. D'autres par contre sont superflues et cassent le rythme je trouve.

@BlackWolf : ça met du temps à démarrer mais quand ça démarre attention les yeux. c'est effectivement un excellent livre.

Naminé a dit…

Je n'avais jamais entendu parler de ce livre, merci pour cette découverte Ceinwin !

Miss Spooky Muffin a dit…

Je vois qu'on a eu les mêmes problèmes pour le début, j'ai cru que je ne passerai jamais le cap et puis soudain, ça démarre d'un coup et impossible de le lâcher ! Il va falloir attendre le tome 3 pour voir la fameuse Sabetha mais en attendant, j'espère passer un bon moment avec le 2 !

Malouuh/Lamalal' a dit…

C'est vrai que le début est un peu longuet; mais j'ai tellement aimé les personnages, l'écriture, les dialogues que ça ne m'a pas dérangée ! J'ai hâte de me mettre au tome 2, pour Sabetha, pour retrouver les héros, parce que la couv' du 2 avec ce bateau et la mer me font trop envie...

Malouuh/Lamalal' a dit…

Apparté : "Lire, c'est sexy !" : j'adore ce sous-titre ! =D

Ceinwin a dit…

@MalouuhLlamalal' : merci!

@Miss Spooky Muffin : dommage, j'aurais bien aimé savoir le fin mot de sa relation avec Locke. tant pis, j'attendrai

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...